L’installation des toilettes sèches chez soi permet de réaliser d’importantes économies d’eau et d’adopter une pratique bénéfique pour l’environnement. Elles présentent de nombreux autres avantages mais il est important de respecter laréglementation. Quelles sont les règles à respecter pour l’utilisation des toilettes sèches écologiques ?

Ne pas utiliser des produits chimiques dans les toilettes sèches écologiques 

La première règle à respecter lorsqu’on utilise des toilettes sèches écologiques, est de ne pas se servir des produits chimiques à l’intérieur des toilettes. 

Lire également : Quels sont les critères importants à considérer lors de l'achat de pièces d'or ?

En effet, les produits chimiques sont capables de tuer les bactéries qui se chargent de la décomposition des matières organiques. Pour une utilisation pérenne des toilettes sèches, il faudra faire attention.

Wombat système est une entreprise qui met un point d’honneur à proposer ces toilettes sèches écologiques. Elle est spécialisée dans la conception et la mise en place de cette innovation respectueuse de l’environnement pour les collectivités. 

A lire également : Plus d'idées sur l'aménagement intérieur ? Découvrez l'actu déco avec Pure Maison

Retenez que l’utilisation des produits chimiques peut occasionner une accumulation excessive de matières organiques et des odeurs désagréables. Évitez les à tout prix.

Prévoir des matériaux de couverture 

Une autre règle à respecter dans le cadre de l’utilisation des toilettes sèches et écologiques est l’ajout de matériau de couverture. On dénombre comme matériau:

  • La sciure de bois; 
  • La sciure de foin.

Il s’agit d’ajouter chaque fois la sciure dont on dispose après chaque utilisation des toilettes sèches. Cette action aide à absorber totalement l’humidité et réduit par la même occasion les odeurs. 

Si l’on souhaite parfumer les toilettes, il est conseillé d’ajouter quelques gouttes d’huile essentielle. C’est une astuce très pratique dans ce type de situation. 

En outre, la même opéra peut également participer au maintien d’un environnement sain pour les bactéries nécessaires et pour décomposer les matières organiques. Respecter visiblement cette règle, c’est faire un bon geste pour la préservation de l’environnement et de cette alternative écolo.

Assurer de façon régulière la vidange du bac à compost

L’utilisation de ces toilettes innovantes implique également de vider régulièrement le bac de compostage. Sachez que la principale contrainte des toilettes sèches est la vidange. Un seau pouvant contenir jusqu’à vingt-cinq cl est à changer approximativement toutes les semaines:

  • Pour une famille; 
  • Une fois les deux semaines pour un couple.

Lorsque le bac n’est pas vidé régulièrement, il se crée une accumulation excessive de matières organiques. Cela peut entraîner des odeurs désagréables et une mauvaise qualité du compost. 

Pour effectuer cette opération sans difficulté, prévoyez suffisamment d’espace autour de vos toilettes sèches. Le but étant de pouvoir circuler et manipuler le seau. Videz-le directement dans le compost et contrôlez que l’aire de compost soit tout aussi fonctionnelle que l’espace autour des toilettes. 

Les déchets des toilettes peuvent aussi faire office de déchets verts. Le suivi de ces règles, permet enfin de profiter des avantages écologiques et économiques des toilettes sèches.